François Ruffin a (encore) jeté un pavé dans la mare pendant l’émission
C politique sur France 5 ce 28 Novembre.
Il évoque un sujet central et pourtant absent du débat: les riches polluent beaucoup plus, mais ce sont les plus pauvres qui sont pénalisés…

En France, les 10% plus riches émettent 8 fois plus de carbone que les foyers les plus modestes.
Taxer les déplacements, c’est donc une mesure injuste et inefficace qui pénalise beaucoup les plus modestes, sans affecter les plus aisés…
François Ruffin affirme qu’on peut faire rimer écologie avec populaire: « il faut consommer moins et répartir mieux. »
Il poursuit en évoquant le problème de l’isolation des logements, en particulier « les 7,5 millions de passoires thermiques » qui sont la première cause de pollution (45% des émissions carbone): si on investissait pour faire des travaux, ça serait bénéfique à la fois pour l’écologie, et pour le budget des ménages (par la réduction des factures liées au chauffage).
« La transition écologique doit se faire avec la justice sociale et le renouveau démocratique ».
Les mesures de Macron n’ont pas d’impact sur la transition écologique, elles sont entachées d’injustice sociale et sont imposées sans renouveau démocratique.

Il poursuit en soulignant que le terme « transition écologique » est un euphémisme: on parle d’un véritable effondrement écologique.
Il affirme que le ministère de l’environnement doit être au centre du gouvernement, que tous les dossiers de tous les ministères devraient lui être soumis (comme c’est le cas actuellement avec le ministère de l’intérieur).
Il prend comme exemple le récent pacte ferroviaire qui cite 85 fois le mot concurrence, et 0 fois les mots climat, réchauffement, biodiversité…
On ne pourra rien changer si notre mode de pensée n’est basé que sur la concurrence (la concurrence, la seule logique de Bruxelles…). Il faut introduire de la régulation, de la solidarité, de la coopération…

Il termine par l’image du « pot commun »: si tout le monde joue le jeu, personne n’hésite à mettre de l’argent dans un pot commun. Si certains commencent à « tricher », cela écœure tout le monde, et les gens n’ont plus envie de cotiser dans le pot commun.
La seule solution dans ce cas: sanctionner les tricheurs. C’est le seul moyen pour que chacun reprenne confiance et cotise à nouveau sereinement.
Les « puissants » de ce monde, ont énormément triché, il faut les sanctionner pour que le Peuple retrouve confiance en l’impôt. CQFD…

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires