Hier, sur France 3, une journaliste expliquait que les manifestants étaient calmes, que la tension venait des forces de l’ordre, que les policiers menaçaient les gilets jaunes de relever leurs plaques d’immatriculation et de leur mettre des amendes. Elle a poursuivi en parlant des CRS qui arrivaient avec leurs matraques et leurs boucliers, quand sa collègue lui coupe brutalement la parole et reprend l’antenne…

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires